« Persécutions clémentes » contre Emmanuel Giboulot

Sans titre

Une amende de 1 000 € assortie pour moitié du sursis a été requise

ce lundi à l’encontre d’Emmanuel Giboulot, le viticulteur bio beaunois qui a refusé de traiter ses ceps contre la flavescence dorée.

LIRE LA SUITE

 

Source : Bien Public

 

Publicités