Hôpital François-Mitterrand à Dijon

 

« le maire ne s’attendait pas « à un tel rejet »

 

La semaine dernière, le conseil de surveillance du centre hospitalier de Dijon, présidé par le maire et président de la communauté urbaine de Dijon, Alain Millot, votait le nouveau nom de l’hôpital du Bocage. Par sept voix contre six, c’est celui de François Mitterrand qui a été choisi.hopital-dijon-rejet-nom-mitterand

Un nom qui a immédiatement suscité la polémique à Dijon et, notamment, au sein des salariés du CHU, le plus gros employeur de la ville.

 

 

Interrogé par le Bien public, en marge de la conférence de presse du conseil municipal, sur la possibilité de revenir sur cette décision, le maire de Dijon, Alain Millot, a été clair. « J’entends ces désaccords, mais c’est le jeu de la démocratie. Cela fait longtemps qu’avec François Rebsamen, nous souhaitions donner le nom de François Mitterrand à un équipement dijonnais. Nous n’allions pas donner son nom à une impasse ! » s’est expliqué le 1er édile qui assure « ne pas comprendre pourquoi cela a créé la polémique ».

« Il est coutume d’honorer les présidents morts. À Dijon, il y a eu le lycée international Charles-de-Gaulle et la voie Georges-Pompidou. Je ne m’attendais pas à un tel rejet », a-t-il ajouté.«  Lire la suite

 

Source : www.bienpublic.com

 

 

Publicités