De jeunes Neversois ont passé une semaine dans la « jungle » de Calais avec les migrants

Après Auschwitz, la jungle de Calais comme nouvelle destination éducative ?

Les jeunes du Pac des Ouches ne sont pas rentrés indemnes de cette semaine en immersion dans la jungle.

Loin d’être abattus ou fatalistes, ils entendent bien faire savoir ce qu’il se passe vraiment dans la jungle. « Aucun des migrants présents à Calais n’est là pour profiter du système. La plupart sont en transit et attendent de pouvoir rejoindre l’Angleterre pour travailler. »

Originaire de Syrie, Fadi, 20 ans, faisait partie de la délégation neversoise. - Ebel Stephane

 

Lire la suite

 

 

 

 

Lire aussi:

Les habitants de Verosvres mobilisés contre le centre d’accueil de migrants

En savoir plus:

ERTV dans la jungle de Calais
L’organisation « No Border »

Publicités