64 migrants accueillis dans l’Yonne après l’évacuation d’un camp à Paris

Le grand capital dispose les pions

…sur l’échiquier de la prochaine guerre civile

Une décision critiquée

Cette arrivée a été immédiatement critiquée par Guillaume Larrivé, député de L’Yonne et porte parole-les Républicains, et Marie-Louise Fort, maire de Sens et député les Républicains de l’Yonne. Ils ont co-signés dès vendredi matin une lettre adressée au ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve. ils appellent à l’annulation de cette décision. Nous n’acceptons pas, d’autre part et surtout, que le département de l’Yonne soit manifestement considéré, par le ministère de l’intérieur, comme un territoire de seconde zone, ayant vocation à recevoir des migrants expulsés ou évacués de la région parisienne ou de la « jungle » de Calais, sans aucun moyen supplémentaire pour la sécurité », écrivent-ils notamment

https://i1.wp.com/s2.lemde.fr/image/2016/02/28/534x0/4873239_6_1867_des-migrants-dans-un-camp-de-fortune-pres_cab06c8e7cc6b9296f1bce8441854c2f.jpg

 

Lire la suite

Publicités