Le Pape François à Auschwitz : l’Icaunais Bernard Lecomte raconte la visite du camp parJean-Paul II

Mémoire

Après Jean-Paul II, Benoît XVI s’y est recueilli en 2006. Un pape de la nationalité des victimes, puis de celle des bourreaux. « Ils incarnaient la mémoire de l’Europe. » Ce matin, le pape François donnera encore plus d’ampleur au message, selon le journaliste. « Ni Polonais, ni Allemand, ni Européen, c’est un homme du sud (NDLR : le pape François est Argentin), qui vient en tant que chef de l’Église universelle, consacrer cette reconnaissance que là, il s’est passé quelque chose qu’on ne peut pas oublier. »

https://i0.wp.com/static.lexpress.fr/medias_11025/w_1520,h_855,c_fill,g_north/v1469779576/le-pape-francois-passe-sous-la-celebre-inscription-arbeit-macht-frei-le-travail-rend-libre-ndlr-de-la-porte-principale-du-camp-d-extermination-d-auschwitz-birkenau-le-29-juillet-2016_5644957.jpg

 

Lire la suite

Publicités